Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

[accueil]  [menu]  [marions-nous !]  [chercher]


2005-10-01 00:00

Week-end informatique à Varsovie


La première chose qui frappe quand on arrive à Varsovie, c’est le dynamisme de la ville : des grues partout, des gratte-ciel modernes à l’architecture audacieuse, des publicités omniprésentes pour des sites Internet, des centres commerciaux géants aux marques connues ! Celui qui a connu le pays d’avant 1989 et les queues devant les magasins vides aura du mal à croire qu’il est bien en Pologne.

Gare aux apparences : Varsovie, avec ses 6,6 % de chômage, n’est pas vraiment représentative du pays et des difficultés rencontrées par les Polonais (19,3 % de chômage). Les prix indiqués dans cet article sont en zlotys. En mai 2005, 1 € vaut 4,2 zl environ dans les bureaux de change (Kantor).

Acheter en Pologne ?

De manière générale, les prix en Pologne sont de quatre fois moins chers pour ce qui est produit localement, à 30 % moins chers pour ce qui est importé. Mais ce n’est pas une règle et vous tomberez parfois sur des produits au même prix, voire plus chers, que chez nous.
Ainsi, le matériel informatique courant (PC, Mac, consoles modernes...) n’est pas vraiment intéressant. Jetez néanmoins un œil aux rayons des fins de série : nous avons trouvé la console « tout-en-un » Activision à moins de 15 €, des volants compatibles PS2/PC et à retour de force à 30 €, etc. Pour les logiciels, vous pourrez faire quelques affaires et trouver des jeux non distribués en France, mais attention à la langue ! Et, malgré les prix plus bas, vous aurez des boîtes plus grandes qui feraient « Luxe » par chez nous. Les grandes surfaces culturelles spécialisés portent les noms de Saturn, Empik, Kolporter, Traffic, Mediamarkt, etc. Les supermachés sont les E. Leclerc, Auchan, Carrefour... Vous vous sentirez en terrain connu.

Même si les années 1980 ont été des années de pénuries, les C64, Atari 800 XL et autres Spectrum étaient assez populaires dans le pays. Mais la Pologne est surtout l’endroit rêvé pour trouver des machines spécifiques d’Europe de l’Est, notamment les Elwro ou Unipolbrit, des compatibles Sinclair made in Poland. Avec un peu de chance, vous les trouverez sur des marchés. Sinon il faudra se rabattre sur les sites d’enchères comme ebay.pl ou Allegro.pl. Bien sûr, les prix s’envolent déjà.

photo magasin copie de jeux
Cette vitrine existe toujours 2007. Ce magasin situé près du Palais de la Culture de Varsovie vendait, de manière tout à fait officielle, des copies de jeux pour les micro-ordinateurs des années 1980. Désormais, on y trouve des livres.

Marché aux puces technologiques

Un dimanche matin, prenez le bus 195 depuis l’arrêt Nowy Swiat ou le bus 515 (depuis le métro Centrum, Ratusz ou Plac Wilsona) en direction de Huta et descendez à l’arrêt Wolumen. Devant le marché officiel, ainsi qu’à l’intérieur sur la droite, vous trouverez des personnes qui vendent leurs vieilles affaires, un peu comme nos vides-greniers. Vous pourrez y dénicher de tout et n’importe quoi, et avec un peu de chance des cartouches pour NES, pour des consoles moins connues des années 1980, etc. Le reste du marché est surtout dédié aux produits « technologiques » : téléphones mobiles, jeux pour consoles (GBA, PS2...), CD-Audio, autoradios, etc. Rapidement, vous tomberez sur des produits et services de moins en moins légaux : désimlockage de téléphone, contrefaçons de DVD-Vidéo, cartes pirates Cyfra+ (le Canal+ local), etc. Attention aux pickpockets ! Le marché n’est pas très grand et il faut venir tôt pour profiter des meilleures affaires. Ca tombe bien, le bus y conduit à partir de 5 heures. Ne ramenez pas de contrefaçons, la douane française n’apprécierait pas. De même, si vous craquez pour des CD-R ou DVD-R au prix imbattable, pensez que vous devrez les déclarer à la douane, et payer une taxe sur la copie. Ou alors - astuce - gravez un petit fichier dessus, n'importe quoi, et vos galettes ne seront plus considérés comme vierges...

Le stade

Accessible par tramway (7, 8 , 9, 12, 22, 24, 25 ou 44) depuis Centrum, arrêt Rondo Waszyngtona, le Stade Tysiaclecia est, chaque matin, le paradis de la contrefaçon. Vous y trouverez surtout des vêtements. La vente de CD-Audio, des DVD-Vidéo et de jeux vidéos est, en théorie, interdite (c’est affiché à l’entrée). En pratique, montez l’escalier tout en haut et vous constaterez parfois sur les étalages, au grand jour ou plus discrètement sous des vêtements, des piles de disques. Régulièrement, vous serez aussi interpellés d’un « muzyka ? DVD ? gry ? » (ce dernier prononcé « gré » signifiant « jeux »). Il s’agit de copies pressées à l’usine, rarement de gravures d’amateurs. Les DVD-Vidéo polonais n’offrent que rarement des pistes françaises. La police patrouille en permanence. Mais, curieusement, nous avons vu des personnes chargées de la sécurité du marché prévenir les... marchands de disques pour qu’ils cachent leur marchandise ! Enfin, quelques clones de consoles NES traînent parfois sur les étalages. Là aussi, attention aux pickpockets !

photo reglages automobiles
Ce garage vérifie les roues des voitures de manière informatisée. Son panneau publicitaire bien que relativement récent représente l'un des premiers Mac, un ordinateur qui n'a sans doute rien à voir dans l'affaire.

Se connecter au net

En centre ville, on trouve des cybercafés partout. Evitez ceux à 9 zl de l’heure, et préférez ceux à 5 zl. Autre solution, gratuite cette fois, la bibliothèque universitaire (Biblioteka Uniwersytetu Warszawskiego, appelée tout simplement BUW) au 56/66 de la rue Dobra. Elle est ouverte du lundi au samedi de 9 à 21 heures, et le dimanche de 15 à 20 heures. Il faut demander une carte d’une journée gratuite (jednodniowa  karta wstepu), sur présentation d’une pièce d’identité. Inconvénient : on ne peut l’avoir qu’une fois par mois. Sinon il faut s’inscrire pour avoir une carte permanente : coût 8 zl, ce qui reste raisonnable. S’ils sont trop grands (le gardien décidera), vous devrez laisser vos sacs aux vestiaires.


Un peu de tourisme

La grande tour du style Empire State Building au centre ville est le Palais de la Culture. Construit il y a une cinquantaine d’année en l’honneur de Staline, il abrite différents musées, un cinéma, un théâtre, une boîte de nuit, etc. Une patinoire gratuite est mise en place chaque hiver à ses pieds. L’immeuble fait également office de Tour Eiffel locale : il est possible de monter au 30e étage afin d’admirer le panorama de Varsovie. Pour monter, il faudra payer 20 zl. Pour information, l’hôtel Marriott - un immeuble quasiment voisin - offre quasiment la même vue de son 40e et dernier étage. Il vous faudra juste prendre une boisson au bar. 14 zl la canette de Pepsi, c’est la plus chère que nous connaissons ! Mais cela reste plus abordable que les 20 zl du ticket au Palais de la Culture. Une autre différence : vous serez derrière une vitre (cela protège du vent) et vous ne pourrez admirer que deux des points cardinaux, au lieu de quatre. En descendant, pourquoi ne pas faire une halte au deuxième étage pour une partie de roulette ou de machine à sous au casino ?
En bas du Palais de la Culture, se trouve, entre autre, le musée de la technique (Muzeum Techniki). Vous y verrez quelques sasfépus et des machines du passé qui semblent tout droit issues d’un film de science fiction des années 1950. Kitch à souhait !

Transports

Vous pouvez voyager par bus, tramway ou métro. Il existe des tickets valable pour un voyage seulement (2,40 zl, bilet jednorazowy à prononcer « bilète iédnorazowé »), pour 24 heures (7,20 zl, bilet jednodniowy) ou pour une semaine (24 zl, bilet tygodniowy). Une réduction de 50 % est consentie aux étudiants munis d’une carte Euro -26 ou ISIC. Comme il n’y a pas de zones, l’utilisation des transports publics est très économique.
Les transports sont relativement fréquents. Si vous consultez les horaires, faites attention à ceux des samedis, dimanches ou fêtes (soboty i swieta). Les bus avec un E dans leur numéro sont des express qui desservent peu d’arrêts. Ceux avec des chiffres écrits en rouge sont des lignes rapides. Ceux avec des chiffres sur fond noir tournent toute la nuit, chaque demi-heures de 22 à 6 heures.
A priori, les bus s’arrêtent à tous les arrêts. Sauf ceux spécifiés par un Na zadanie sous le numéro affiché à l’arrêt où vous attendez (vous devrez alors faire un signe au chauffeur). Ni ceux identifiés par un cercle blanc sur la liste des arrêts quand vous êtes dans le bus (vous devrez appuyer sur un bouton).

Restaurants

Si la nourriture polonaise ne vous inspire pas, vous trouverez un McDo ou un KFC à chaque coin de rue ! J’exagère à peine... Quelques surprises néanmoins dans ces points de repère : pour un peu plus de 10 zl, les portions de frites et les boissons sont plus petites (le secret de toutes ces filles aussi jolies ?). Attention aussi, les sandwichs du KFC - sauf les Twisters - s’approchent parfois d’un vulgaire McChicken avec le même pain, de même que les frites. Sacrilège !
Pour ceux qui préfèrent les Kebabs, une adresse à recommander, pas très loin de Centrum, au croisement entre Marszalkowska et Swietokrzyska, deux comptoirs l’un à côté de l’autre, avec souvent beaucoup de monde devant, en train de manger debout. Regardez-les, dans celui sur votre droite, vous trouverez une équipe cosmopolite : Polonais, Egyptien, Marocain (vous pourrez peut être commander en Français), etc. Compter 12 zl pour une assiette Kebab (Talerz Kebab, le « rz » se lit comme notre « je » et le « e » comme « è »). A la place des frites, vous trouverez des haricots blancs ! Après tout, en Pologne, on a déjà mangé des hamburgers avec des petits pois...
Si vous êtes pressés, goûtez un Zapiekanki (5 zl), on en trouve partout ! Il s’agit d’un pain comparable au nôtre, coupé dans le sens de la longueur, avec des champignons et du fromage fondu ! Si vous avez un peu plus de temps et un budget un peu plus conséquent, la chaîne Sphinx est omniprésente. Dans un décor de jungle, vous pourrez manger une pizza de qualité correcte ou un shoarma, sorte de Kebab dans une assiette avec du riz (ou des frites) et le fameux chou. Bon courage pour la finir, elle est géante ! En entrée, tentez le czerwony barszcz (à prononcer « barchtch » - à vos souhaits !), une soupe de betterave typique.
D’autres restaurants méritent sans doute le détour, mais généralement on est un poil en dessous de Cracovie niveau qualité et ambiance, et un poil au dessus au niveau prix.
*** bars mleczny à venir

tranche de pain
Lors d'une commémoration du 1er mai, une heure d'attente dans le froid au pied du Palais de la Culture pour obtenir cette peu ragoutante « tranche de pain » (ici la moitié) avec une couche de gras, du saucisson, des oignons et un cornichon. Cher pour les Polonais : 9 zl la tranche, soit plus de 2 euros ! Mais au final, c'est assez bon...

Comment y aller ?

Il existe des compagnies de cars plus ou moins connues, Eurolines par exemple. Mais avec l’arrivée de nouvelles compagnies aériennes low-cost, il est plus rapide (environ 2 h 20 de vol en direct) et parfois moins cher de prendre l’avion depuis Paris ! A partir de 80 € charges comprises avec un peu de chance. Mais attention, si vous prenez Wizz, il vous faudra aller à l’aéroport de Beauvais (une navette est disponible depuis la Porte Maillot) ! Cela vous coûtera un peu plus de temps (environ 1 h de route) et d’argent (26 € aller/retour en tout) que pour aller à Roissy ou Orly. Avec Air France ou LOT, on trouve des promotions à partir de 160 € environ (la compagnie polonaise étant souvent un peu moins chère, ses hôtesses plus jolies et la nourriture meilleure).
*** départs depuis la province à venir

Achetez vos billets et réserver un hôtel pour la Pologne

A venir : la presse informatique polonaise, les accès Wifi, les salles d’arcade (exemple : 2,5 euros par heure au dernier étage du centre commercial Blue City pour jouer à F-Zero AX, The House of the Dead III, Pump Exceed, Tokyo Cop, Ring Rider... - au centre commercial Sadyba des parties autour de 0,50 euro pour Time Crisis 3, The Fast And The Furious: Super Bikes, Alien Extermination, ATV Track, Fishin' Time, Ken Chuck E Derby, F355 Challenge, Need For Speed Underground - liste mise à jour en janvier 2009) et un tas de bonnes adresses pour manger, dormir et sortir !




Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook
Twitter
Google+
LinkedIn
Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

[homepage] [RSS] [archives]
[contact & legal & cookies] [since 1997]