Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

[accueil]  [menu]  [marions-nous !]  [chercher]


2002-08-07 04:52

Quand un hacker devient, malheureusement, un pirate...


Le magazine PC Fun vient de poser la question à Hackerz Voice : « Devez-vous parfois être dans l'illégalité pour mettre à jour une faille ? » Fozzy répond qu'il agit de « manière parfaitement légale ». Vraiment ? Revenons justement sur une des failles de Loft Story 2, citée dans l'interview. Rappel des faits : il était possible de prévoir les codes Audiotel pour obtenir un accès aux vidéos sur l'internet. Problème : en testant les codes qu'il a générés lui-même, Fozzy a empêché des consommateurs d'accéder à un service qu'ils avaient chèrement payé ! Nous lui avons demandé son avis : « J'ai pris la peine de vérifier mes allégations en testant la technique des « pirates » sur un cours laps de temps, au moment où ces derniers faisaient échouer toutes les connections légitimes. En toute rigueur, cela est illégal. Mais la probabilité de faire une victime était quasi-nulle, et c'était le seul moyen d'informer les clients qui se faisait abuser sans que le site de Club Internet n'en dise rien. J'en assume pleinement les conséquences ». Sur le même ton, un délinquant « classique » aurait pu dire pour sa défense : « si je n'avais pas attaqué cette personne pour lui voler son portefeuille, un autre l'aurait fait à ma place ! ». Rappelons qu'une des règles de la presse et/ou des hackers est de ne pas faire de victime parmi le public lors des démonstrations. Il y a toujours un moyen... Précisons qu'il existait d'autres failles sur Loft Story 2 (notamment par « rebond ») et qu'il était justement possible de les démontrer sans faire de victime : celles-là, Fozzy ne les a pas essayées.



Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook
Twitter
Google+
LinkedIn
Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

[homepage] [RSS] [archives]
[contact & legal & cookies] [since 1997]