Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

[accueil]  [menu]  [marions-nous !]  [chercher]


Paru dans Le Virus Informatique n°37
2018-08-07 13:04
CR

Jeux Vidéo, verrue dans les kiosques



Après s’être effondré, le rayon des magazines de jeux vidéo et nouvelles technologies semble avoir repris de l’ampleur chez les marchands de journaux. Lafont Presse de Robert Lafont (à ne pas confondre avec Robert Laffont), qui publie des dizaines de magazines sur l’entrepreneuriat, le sport, les people et autres a décidé de (re)venir sur le créneau avec Jeux Vidéo Revue (4,90 €). Le numéro dont nous parlons est le quatrième déjà. Nous sommes admiratifs de ce succès.
La principale accroche en couverture est Salon E3 en direct de Los Angeles. Curieusement, les photographies pour illustrer les annonces de l’édition 2018 sont celles de conférences qui se sont tenues plusieurs années plus tôt. L’équipe de Jeux Vidéo Revue possède une machine à voyager dans le temps, car ce magazine propose aussi des tests de jeux pas sortis comme Shadow of the Tomb Raider, Rage 2 ou Life is Strange 2. Des scoops de classe mondiale. Même les développeurs de ces jeux n’ont pas encore vu les versions finales au moment de la sortie du numéro ! À l’inverse, les jeux les plus attendus de la rédaction, comme The Legend of Zelda: Breath of the Wild, Watchdog 2 ou FIFA 17, eux, sont déjà disponibles depuis plus d’un an. Les pages sont pleines de coquilles dans tous les sens (pire que les nôtres !), dont des légendes qui ne correspondent pas aux images. Il y a même des images prises sur les sites Web d’IGN et d’Android Central, « marquées » avec les logos de ces médias. Chantons la suite sur un air de Mylène Farmer : « Sans contrefaçon je suis un magazine Lafont » ! En analysant les textes (ce n’était pas un gros travail, ils sont courts), on s’aperçoit qu’ils sont souvent identiques à des extraits plus ou moins longs de Wikipedia, Gamer Gen, GQ, Le Monde, Gamekult, Jeux.Ca, etc. Dire que des internautes critiquaient la qualité de ces textes… N’allez pas imaginer que c’est Jeux Vidéo Revue qui a copié sur les autres ! Non, non ! Une hypothèse serait que les autres publications citées possèdent, elles aussi, une machine à voyager dans le temps et sont allées dans le futur pour voler les textes de Lafont Presse – ils nous la font pas à nous. Trêve de plaisanteries, Jeux Vidéo Revue est le plus mauvais magazine de jeux vidéo de l’histoire (et, par professionnalisme, nous sommes même allés, nous aussi, vérifier dans le futur).



Jeux Vidéo Revue nous répond
Nous avons obtenu la réaction de Maxyme Hubner concernant les accusations qui circulent contre le magazine dont il est rédacteur en chef : « En fait le problème avec les blogs, les donneurs de leçons, et Internet en général, c’est que l’on peut dire tout et n’importe quoi sans impunités! Enfin jusque maintenant ! Donc, pour ses propos diffamatoires et mensongers, nous allons déposer plainte contre cette personne ! Il est temps de calmer tous ses personnes qui abusent des réseaux sociaux pour diffamer des entreprises qui ont plus de 35 ans d’existence. Et pour les essais, nous avons quelques sources à l’étranger avec quelques versions bêta et autres… Mais il est vrai que mot test est une accroche commerciale un peu exagéré ! » Maxyme Hubner fait, sans doute, allusion à une série de tweets de Xavier G. complétée par Corentin Lamy, qui nous ont permis d’allonger la liste de nos propres constats. Concernant les contrefaçons, Maxyme Hubner nous a dit qu’il allait nous donner une explication dans quelques jours. Et puis… silence ! Il a dû se perdre quelque part dans l’espace-temps.



Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook
Twitter
Google+
LinkedIn
Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

[homepage] [RSS] [archives]
[contact & legal & cookies] [since 1997]