Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

vers Virus Info


[accueil]  [menu]  [suivez-nous !]  [chercher]


2020-12-09 22:59

Des accessoiristes PlayStation 5 vraiment à côté de la plaque



En octobre dernier, Customize my Plates a mis en vente des plaques colorées amovibles (35 €) pour décorer la PlayStation 5, celles d’origine (blanches) pouvant se retirer facilement. Mais la société britannique a dû rapidement annuler toutes les commandes. Un geste dont elle a donné l’explication à Videogameschronicle : « Avant de lancer le produit, nous avons fait nos vérifications et pensions que, comme Sony avait des brevets en cours pour les plaques, il n’y aurait pas de problème. Quelques jours après la mise en ligne de notre site Web, les avocats de Sony nous ont demandé de changer notre nom (à ce moment-là, PlateStation5), à cause d’une violation de marque déposée. Nous pensions que changer de nom serait suffisant pour que tout le monde soit content. Et, honnêtement, nous espérions ainsi, puisque nous avions déjà débuté le développement de notre produit. Mais quand les avocats de Sony nous ont dit que, selon eux, la propriété intellectuelle de Sony est étendue aux plaques et, que si nous continuions à les vendre dans quelque pays que ce soit, nous finirions au tribunal. » Outre quelques libertés prises avec la propriété intellectuelle, il se trouve que l’accessoiriste avait proposé le produit sans même avoir pu l’essayer, la console n’étant pas encore lancée sur le marché à ce moment-là. Mais pourquoi faire dans la copie pure et simple ? En effet, des plaques de design différent à celui de Sony pourraient être proposées légalement.

Malgré les déboires de Customize my Plates, Dbrand a, à son tour, annoncé des plaques noires pour PlayStation 5 (49 dollars, soit 40 €) et a mis au défi Sony de la poursuivre en justice. Là encore, les photographies ne permettent pas de voir de différence notable dans le design officiel. On apprendra un peu plus tard que la texture en relief d’origine à base de petits symboles PlayStation (rond, carré…) de Sony utilise, ici, des formes similaires transformées en têtes de mort, symboles de radioactivité et autres. Une différence trop minime pour échapper à la qualification de contrefaçon, selon nous.

Le revendeur Sup3R5 a trouvé une autre solution : recouvrir la console vendue d’un skin noir pour 115 dollars (environ 100 €) de plus que le prix normal. En quelques secondes, les 304 exemplaires prévus ont trouvé preneurs (rappelons que les stocks de consoles sont très limités). Mais, suite à des menaces de déçus, dit-il, le revendeur a annulé l’opération.

Rebondissement : Customize my Plates a décidé de revenir sous le nom CMP Shells et propose trois packs, accompagnés ou non, de vinyles décoratifs inspirés de God of War Ragnarök, une licence de Sony dont on peut imaginer qu’elle n’a pas cédé les droits pour l’opération (vous comprendrez dans quelques lignes). Le prix a été augmenté au passage : plus de 40 € pour la version la plus basique. La société explique que le « brevet [de Sony] est en cours de validation et toutes les commandes finalisées avant la validation [du brevet] sont intouchables. Nous ne le savions pas avant. De plus, nous n’avons violé le design propriétaire de qui que ce soit. Nos coques améliorent les originaux grâce à une meilleure ventilation. Nous serons en mesure de vendre même après validation du brevet. » Précisions toutefois : si un design a été diffusé publiquement, comme c’est ici le cas, il est de fait protégé, avant même validation d’un brevet.

Finalement, sans crier gare, Game Armor a grillé ses concurrents et a commencé les expéditions de ses plaques noires Classic Black au prix de 35 dollars (environ 29 €). Là encore, difficile de voir des différences notables dans le design par rapport à celui de Sony. Game Armor prend donc le risque de se faire plaquer au sol par un tribunal.
Placo RabanneTM

Vous voulez soutenir une information indépendante ? Trouvez le dernier numéro en date du magazine Le Virus Informatique !

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

[homepage]  [RSS]  [archives]
[contact & legal & cookies]  [since 1997]