Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

[accueil]  [menu]  [marions-nous !]  [chercher]


2018-01-15 11:53

La survie de Virus Info (encore) menacée et, cette fois, nous ne sommes pas les seuls responsables



Grâce à une forte mobilisation sur les réseaux sociaux, les ventes de Virus Info 32 lui avait permis d'approcher, enfin, l'équilibre financier. Malheureusement, moins bien relayé, les ventes du numéro suivant ont été très insuffisantes, au point de menacer la survie du magazine. L'avenir dépend désormais des ventes du n°34 actuellement en kiosques qui, pour le moment, a la même visibilité insuffisante sur les réseaux sociaux. Votre aide nous est indispensable pour faire connaitre ce numéro ! Quoi qu'il en soit nous ne cherchons pas à nous dédouaner de notre responsabilité. Faire un magazine thématique indépendant sans publicité ne vivant que de ses lecteurs est difficile, nous savons dans quoi nous nous sommes engagés, à nous de nous débrouiller pour réussir le défi !
À cette situation difficile s'en rajoute une autre. Presstalis (anciennement NMPP), le distributeur de nos magazines en France (et intermédiaire pour les autres pays), va très mal avec dizaines de millions d'euros de pertes. Les quotidiens qui le dirigent (pour simplifier notre explication) ont décidé qu'en décembre 2017 et janvier 2018 ce distributeur conservera 25 % des ventes au lieu de les reverser aux éditeurs. Des centaines d'éditeurs ont donc à peine de quoi payer la distribution (qui est facturée à part de ces 25 %) et leurs imprimeurs, et même plus de quoi payer les salaires des journalistes et autres personnels qui font ces magazines. La survie de centaines de petits magazines est menacée. Paradoxalement, le gouffre financier vient de la distribution des quotidiens, quotidiens qui pour plusieurs appartiennent à des milliardaires. Au lieu de renflouer le distributeur avec leur argent et de régler les problèmes de fonds, ils ont décidé de sacrifier les petits éditeurs, qui n'ont pas leur mot à dire. Il existe un autre distributeur en France, les MLP, mais la situation de Presstalis l'éclaboussera forcèment, ainsi que ses clients, vu que ses magazines passent en partie par le même réseau de distribution.
Bref, si vous avez acheté Virus Info en kiosques pour nous soutenir (et parce que vous appréciez ce magazine), merci ! Mais il n'est pas certain que votre geste nous aide... Contrairement à d'autres magazines, nous n'avons pas eu les moyens de mettre en place des abonnements postaux. Nous vous aurions dit de vous procurer plutôt le magazine en téléchargement (puisqu'il existe sous forme numérique aussi), mais cela ne ferait qu'accélérer le chute de la distribution de la presse en France.



Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook
Twitter
Google+
LinkedIn
Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

[homepage] [RSS] [archives]
[contact & legal & cookies] [since 1997]