Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

[accueil]  [menu]  [marions-nous !]  [chercher]


2017-11-07 15:08

Ici, nous taxons Apple d'hypocrisie



Voulant jouer la transparence, Apple a publié un communiqué intitulé « Informations sur la fiscalité d'Apple », où la société affirme payer « dûment ce qu'elle doit à l'ensemble des pays où elle est présente. » Elle s'y revendique « premier contribuable au monde [qui a] payé plus de 35 milliards de dollars d'impôts sur les sociétés ces trois dernières années. » Selon l'usage international, l'imposition se fait là où est créée la majeure partie de la valeur. Pour Apple, c'est aux États-Unis, où sont réalisés le design et le développement des produits. Pour notre part, nous estimons que la valeur est créée, aussi, par le discours du vendeur en boutique, qui permet de faire la culbulte entre le prix sorti d'usine en Chine (notamment grâce au travail forcé de mineurs, malgré les engagements de la société) et celui payé par les consommateurs.
Apple insiste sur le fait qu'elle paye des impôts dans les différents pays, ajoutant qu'« un impôt supplémentaire est ensuite dû aux États-Unis quand les bénéfices sont rapatriés » et que « dans un livre blanc daté de l'année dernière, le Trésor américain s'est dit préoccupé par les tentatives des législateurs européens de vouloir taxer de l'argent revenant de droit aux États-Unis. » Apple « oublie » de dire qu'aux États-Unis il lui est reproché de ne pas rapatrier les sommes gagnées, pour ne pas y payer non plus d'impôts. D'ailleurs, évoquant sa filiale à Jersey où elle héberge ses profits étrangers (pourquoi ne pas les héberger dans chaque pays où il y a vraiment des clients ?), Apple dit avoir « versé des milliards de dollars d'impôts au gouvernement américain sur les revenus de placements de cette filiale. » Au cas où le message ne serait pas rentré, elle insiste : « loin d'être « exempté par les États-Unis », Apple verse des milliards de dollars d'impôts aux États-Unis au taux statutaire de 35 % sur ses profits réalisés à l'étranger. » Tiens, au fait, pourquoi dans son « effort » de transparence, la société ne communique pas exactement sur les montants en question ?



Pour ceux qui cautionnent la fraude fiscale d'Apple
Certains clients aiment tellement Apple qu'ils approuvent quand cette société fraude le fisc. Ils oublient que chaque euro d'impôt que cette société refuse de payer, c'est aux autres contribuables - donc à eux-mêmes - de les payer pour faire tourner les infrastructures de leur pays (éducation, justice, etc.).



Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook
Twitter
Google+
LinkedIn
Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

[homepage] [RSS] [archives]
[contact & legal & cookies] [since 1997]