ACBM - Le Virus Informatique qui vous défend !Retour à l'accueilLes brèvesLe magasinContacts Ecrire dans le virusListe de diffusionPetites annoncesLes concours



Paru dans Le Virus Informatique n°25
2004-02-01 00:00

Une impression de gâchis !


Imaginez une voiture au réservoir bourré d’essence, vendue à un prix inférieur au prix du plein de carburant. Hypothèse inenvisageable? C’est pourtant ce qui se passe dans le secteur de l’informatique!

Souvenez-vous: il y a quelques années, les imprimantes, même matricielles, étaient des périphériques hors de prix. Avec la démocratisation de l’informatique et les progrès dans la gestion de l’encre, elles ont vu leur prix fondre allègrement sous la barre des 150 . Attractif! Mais une fois l’achat effectué, les constructeurs se frottent les mains puisque les cartouches restent, elles, très chères. Pis: dans cette chasse au client, on trouve dans le commerce des imprimantes vendues avec une ou des cartouches bien pleine(s), à un prix... inférieur aux prix unitaires des consommables! Un rapide tour dans les rayons des cybercommerçants permet de dresser un petit tableau comparatif.

Modèles
Prix ttc
Prix des cartouches ttc
Différence
Boutique
HP Deskjet 3420
46 €
22,50 € (noir, n°27)
25,00 € (couleur, n°28)
-1,5 €
Grosbill.com
Lexmark Z35
44,95 €
23,90 € (noir économique)
25,90 € (couleur économique)
-4,85 €
Rueducommerce.com
Lexmark Z25
39 €
23,90 €(noir économique)
25,90 € (couleur économique)
-10 €
Grosbill.com
Lexmark Z601
45 €
30,50 € (noir, 10N0016)
33,50 € (couleur, 10N0026)
-19 €
Ldlc.com
Epson
499 €
61,60 € (noir, S050100)
172,16 € (magenta, S050198)
172,16 € (jaune, S050197)
172,16 € (cyan, S050199)

-79,08 €
Fnac.com et hypermarchés Carrefour

Vive la pollution!

Certes, on ne vise ici que les consommables de la marque, non les encres compatibles. Mais ce constat relativise fortement les discours écologiques tenus par tous les constructeurs, tel Lexmark (lire Virus 23). Contactée, la société s’est d’ailleurs faite particulièrement muette sur ces questions. Il faut dire qu’avec de tels tarifs, il est plus économique de jeter son matériel aux ordures et racheter une imprimante neuve qu’investir dans de nouvelles cartouches! À chaque fois, le propriétaire d’une Epson laser ALC 900 réalisera 80  d’économies! Contre cette incitation à la pollution, on pourra préférer donner son matériel à un ennemi ou, pourquoi pas, le vendre à un profane. Cela compensera vos frais d’expédition si vous achetez sur Internet! Notez que la bonne affaire dépasse la simple différence arithmétique des prix: à chaque changement, vous bénéficiez d’une imprimante rutilante et, sauf preuve du contraire, de meilleure facture que votre matériel vieillissant!

Des imprimantes à 1,5 € !

Le plus souvent toutefois, le prix à payer pour votre lot de cartouches reste inférieur à celui du matériel. Mais l’écart est parfois tellement ridicule que l’opération demeure très attractive. Contre une petite poignée d’euros, voilà ce que vous pourrez acquérir.

Modèles
Prix ttc
Prix des cartouches ttc
Différence
Boutique
Epson C42+
46 €
18,50 € (noir, T036140)
26 € (couleur, T037040)
1,5 €
Maioneo.com
Lexmark P706
61 €
24,95 € (noir économique)
29,95 € (couleur économique)
6,1 €
Exceland.com
Canon S-200x
39 €
19 € (noir, BCI-24N)
9 € (couleur BCI-24C)
10 €
Microchoix.com

Là encore, une revente d’occasion (si vous trouvez un gogo) vous remboursera le petit investissement engagé pour le nouvel achat.

Du côté des fabricants...

Epson nous a souligné que la C42+ n’était plus produite, le modèle de base étant la C44+. Le constructeur, qui se dit soucieux des questions environnementales, reconnaît cependant cette proximité des tarifs, « caractéristique des imprimantes entrée de gamme ». Mais il tente de relativiser en soulignant que ce n’est « pas proprement lié à Epson » et que les usagers ne consomment « qu’au maximum un jeu de cartouches par an ». Point intéressant, Epson reconnaît ouvertement que « le consommateur peut obtenir le même nombre de pages avec ces cartouches ». Ceci confirme que le volume d’encre des cartouches préinstallées est bien identique à celui des cartouches vendues à l’unité. Quant à HP, à la question « pourquoi vendre des cartouches plus chères que l’imprimante », l’explication est simple: « si notre cartouche semble chère, c’est qu’elle intègre les têtes. Chaque changement renouvelle le système ». Il ne faut cependant pas perdre de tête que justement, elles sont également intégrées avec l’imprimante fraîchement déballée!

On s’en fiche!

Après insistance, le fabricant admettra du bout des lèvres que « le prix des cartouches est aujourd’hui étudié pour couvrir l’ensemble de nos activités - recherche et développement, ingénierie, etc. Sans ce modèle de prix, on ne mettrait pas à disposition des foyers des imprimantes à ce coût-là ». Vendre à un prix musclé les cartouches permet au fabricant de vendre des imprimantes à bas prix et donc, pousser à l’achat de cartouches à un prix musclé. La boucle est bouclée et le porte-monnaie vidé. Quant à la perspective de jeter son imprimante, plutôt que de racheter les consommables, HP lâche finalement « chacun fait ce qu’il veut! ». Impressionnant, non?

Marc Rees


Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien sur les réseaux sociaux !

Facebook
Twitter
Google+
LinkedIn


Retour aux archives
Retour à l'accueil
[RSS]
Legal & cookies