Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

[accueil]  [menu]  [marions-nous !]  [chercher]


Paru dans Le Virus Informatique n°34
2017-11-30 00:02
CR

Édito : antivirus et vaccins, même combat ?


Le gouvernement français rend 11 vaccins obligatoires à compter de 2018. Si la comparaison entre virus biologiques et virus informatiques est parfois faite, il serait intéressant de comparer vaccins et antivirus.
Selon le discours officiel, les vaccins permettent de se protéger et de protéger les autres, en évitant la propagation de virus biologiques (entre autres). C’est la même chose pour les antivirus censés limiter la propagation d’attaques informatiques. Pour les défenseurs des vaccins, la meilleure preuve de leur efficacité est le recul de certaines maladies. Or, à l’image de la tuberculose, le recul de certaines maladies s’explique avant tout par de meilleures conditions de vie (hygiène, alimentation…). De la même façon, certains types de virus informatiques ont quasiment disparu dans la nature, car les environnements informatiques ont changé. Certaines attaques peuvent aussi être évitées sans antivirus, en prenant soin de son environnement informatique (suivre les mises à jour des logiciels, éviter d’insérer des clés USB inconnues, etc.).
En fait, selon leurs détracteurs, les vaccins peuvent avoir des effets secondaires (voire même engendrer des maladies). Les antivirus, aussi. Le plus courant est un ralentissement de la machine, mais on a déjà vu des « plantages » attribuables à des antivirus, de même que des failles de sécurité dans ces antivirus qui peuvent être exploitées par des pirates (un comble !). Aussi, certains évoquent de possibles « interférences » entre différents vaccins. De la même façon, avoir plusieurs antivirus sur un même appareil peut causer des conflits.
Il ne faut pas oublier la dimension économique du dossier. Les vaccins sont un gigantesque marché pour l’industrie pharmaceutique, ils sont vendus bien plus cher que leur coût de revient réel, même s’ils peuvent éviter des maladies et les frais associés. Et, comme certains vaccins n’ont qu’une efficacité limitée dans le temps, c’est encore mieux pour les affaires. De la même façon, un antivirus a généralement un coût, et il faut le mettre à jour en permanence. Éditeurs de ces logiciels de sécurité et presse (dont les éditeurs de logiciels sont des annonceurs publicitaires) ont tout intérêt à vous en recommander l’usage. Notre avis est plus modéré (car indépendant) : c’est en fonction de votre usage de l’outil informatique, qu’il faut déterminer si un antivirus vous apportera plus d’avantages que d’inconvénients.



Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook
Twitter
Google+
LinkedIn
Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

[homepage] [RSS] [archives] [legal & cookies] [since 1997]