ACBM - Le Virus Informatique qui vous défend !Retour à l'accueilLes brèvesLe magasinContacts Ecrire dans le virusListe de diffusionPetites annoncesLes concours



Paru dans Le Virus Informatique n°1
1997-02-01 00:00

Revue de presse


Bave plus blanc

Micro Revue, c'est comme un paquet de lessive avec ses cadeaux bonus. Sauf qu'ici, il n'y a pas de lessive. La chose se présente sous la forme d'une boite en carton d'un beau jaune tape à l'il. Lorsqu'on la prend en main, on est surpris par son poids : léger léger. Pourtant au dos le lecteur apprend qu'il y a plein de chose à l'intérieur : un magazine, un CD-Rom et des tas de promos et de cadeaux. A 20 F difficile de ne pas résister. A l'ouverture, vous vous remémorerez vos pochettes surprises d'antan: beaucoup de papier (publicité et bons de réductions divers) à retirer avant de tomber sur l'objet de nos désirs. Première (mauvaise) surprise : si la boite faisait 2 cm d'épaisseur, le magazine n'en fait plus lui que 0,2. "Micro" revue, tu portes bien ton nom ! Deuxième (mauvaise) surprise : aucune trace du CD-Rom promis. Le magazine dit en couverture qu'il faut aller à la page 7. J'y va et force est de constater que le sommaire est plutôt alléchant. Argh, on me dit alors d'aller en pages 36 et 37. Et en page 36, on me dit de retourner en page 7. Voilà un jeu de l'oie où vous êtes le dindon de la farce. Des preuves ? Avancez d'une case, vous êtes en page 37. Regardez en bas, oui le CD est bien gratuit mais il faut le commander et... n'oubliez pas SVP les frais de port 7 F (plus 3 F de timbre pour envoyer le bon). Récapitulons, au total, ça nous fait l'ensemble à 20 + 7 + 3, soit 30 F pour l'ensemble magazine + CD (un franc de plus que la plupart des concurrents). La rédaction se targue pourtant dans l'édito d'avoir trouvé une solution économique...

L'édito justement, parlons-en. Celui-ci est numéroté 2 dans le premier numéro (ces gars ont travaillé chez Microsoft ou quoi ?). Ensuite, il nous donne rendez-vous en Novembre pour le prochain numéro. Oui, je veux bien mais celui là déjà est sorti en novembre... Le reste est à l'avenant: pertes de tous les caractères accentués, texte tronqué un peu partout, etc. Ca, c'est pour la forme. Pour le fond : c'est un magazine très gentil. 13 pages de publicité sur un total de 44, un record pour un si jeune canard !

Micro Achier : de la merde !

Dans l'édito de janvier de Micro Achat, le rédac'chef est tout fier de ne pas proposer d'abonnement - mais j'ai pas très bien compris la logique de son raisonnement. Pourquoi ne pas avouer tout simplement que les frais postaux seraient exorbitants ? 800 grammes et 364 pages, 10 F. Vu les mensurations, tout le monde craque. Horreur ! A l'intérieur, de la pub, que de la pub, rien que de la pub. Même le rédactionnel, c'est de la pub. Beurk ! D'ailleurs, si une société veut du rédactionnel faut passer de la pub. Eh Albert (NDLR : c'est le chef de pub), vous le passez quand l'article sur notre CD, hein ? Et celui sur le Virus ? Il pue le Virus ?

Heureusement ces pubs sont drôles. Voyez celle p 85 du n° de janvier sans aucune indication de prix, tout est "en baisse". Et puis ces pubs "pirates" qui vous invitent à lire Achetez Micro (un magazine concurrent) pour "avoir une liste de prix plus complète" (sic). Tiens, je vais vous révéler un truc. Pour respecter la sacro-saint limite des 2/3 de pub et garder les avantages fiscaux lié à la commission paritaire, on recourt à un artifice tout bête et à la limite de la légalité : on nous assène là le tableau (de plusieurs pages) des revendeurs, ici celui des bécanes, etc. En voilà un article qu'il est bon ! Si vous appréciez ce genre de lecture, je vous conseille l'annuaire téléphonique...

Bilan : une heure pour lire le catalogue. Et encore, en pure perte. On cherche toujours le meilleur rapport qualité/prix. Pourquoi les "journalistes" de Micro Achat, ne nous font pas une synthèse du type "la carte son Zlika 16 la moins chère est chez X, le lecteur CD-Rom 12 X Trucmuche chez Y" et tout ça classé par région ? Efficace, simple ; le lecteur gagne à la fois temps et argent. Oui... mais pas le magazine. Selon nos estimations, le chiffre d'affaire généré par les ventes de magazines aux lecteurs est de 250 000 F environ, celui de la publicité de 700 000 F. Alors, vous pouvez toujours leur écrire que vous vous êtes fait arnaquer dans l'un des magasins annonceurs...

[Correctif] Micro Achat n'a pas de numéro de commission paritaire

PC Gag : accroche toi au pinceau...

Pour détromper ceux qui vont penser que nous disons toujours du mal, je vais parler de Compatibles PC Magazine, PC Mag pour les intimes. La nouvelle nouvelle (nouvelle) formule de ce magazine présente un super sommaire super alléchant au mois de janvier : comparatif des P200, dossier pratique sur les lecteurs CD-Rom, 1er test du MMX, des nouvelles suites bureautiques, etc. A la lecture, on est pas déçu. Deux bonnes heures sont nécessaires pour en faire le tour (NDRC: t'as du faire deux tours, bourré que t'étais). Dommage, qu'après avoir vanté l'utilisation d'anciens benchs (windsock, windtach) pour permettre des comparaisons entre les vieux PC avec les P200, on n'ait pas les résultats (p 116). Et que le premier prix soit à 17 000 Francs - "deux" fois plus cher que mon petit revendeur. Pour les conseils sur l'utilisation et l'installation des lecteurs CD-Rom, on a l'impression qu'ils ont repris un ancien article en remplaçant le mot "disque dur" par "lecteurCD-Rom". D'ailleurs, y a un article sur l'installation des disques durs quelques pages après... Les enquêtes, ainsi que les pages actualités, sont intéressantes - pour une fois. J'ai toutefois relevé des erreurs monstrueuses dans l'article consacré aux 25 ans du microprocesseur (ils ont trois mois de retard !): le processeur Motorola 68000 n'était pas dans l'Apple II - le PC ne serait pas né sinon (p 36). Honteux.

Pour tester les nouvelles suites bureautiques, PC Mag se sert de gentils lecteurs qui comparent leur ancienne suite fonctionnant sur des 486 aux futurs suites sur des Pentium 166. Et c'est plus rapide. Bravo pour le protocole de test ! Et pourquoi des lecteurs ? Les mauvaises langues diront: "parce que toute l'équipe rédactionnelle est parti à la concurrence ces derniers mois...". En fait, il n'y a que le directeur de la rédaction qui n'ait pas changé. C'est lui qui se colle à l'édito. Il nous apprend que les MMX vont sortir le 08/01 et qu'il faut donc attendre pour acheter un PC domestique. Pourquoi le dire APRES les fêtes de Noël ? Parce que foutage de gueule bien sûr. Finalement, je sais pas si mon article se termine si bien qu'il a commencé.





Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien sur les réseaux sociaux !

Facebook
Twitter
Google+
LinkedIn

Vous pouvez aussi recopier librement son contenu ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Retour aux archives
Retour à l'accueil
[RSS]
Legal & cookies