ACBM - Le Virus Informatique qui vous défend !Retour à l'accueilLes brèvesLe magasinContacts Ecrire dans le virusListe de diffusionPetites annoncesLes concours



Paru dans Le Virus Informatique n°1
1997-02-01 00:00

Critique


Vous l'avez certainement constaté: chaque mois, nos concurrents vous présentent LE nouveau jeu de l'année. Après tout, il faut bien attirer le lecteur ! Un esprit malicieux leur fera remarquer que cela nous fait plus d'une dizaine de "jeux de l'année" dans une année... Les autres titres sont également testés avec beaucoup trop de complaisance ou... d'amateurisme. Résultat : les notes s'accumulent entre 85 et 95%, sauf rares exceptions. D'ailleurs, entre 90 et 91 % quelle est la différence ?*
Alors comment choisir parmi la dizaine de jeux qualifiés de bons ou très bons chaque mois ? Le lecteur se retrouve bien seul au moment du choix. Et, à plus de 300 F le jeu, rares sont ceux qui peuvent se permettre de tous les acheter. Ce budget risque fort de passer en CD-R et le consommateur (devenu pirate au passage) aura moins l'impression de s'être fait arnaqué s'il est déçu - et il le sera forcément.
Pour nous, le "jeu de l'année", ce n'est pas celui qui offre les plus belles images du moment - et dont l'intérêt est souvent inversement proportionnel à cette qualité graphique - mais le jeu acheté aujourd'hui et auquel vous jouerez encore dans un an avec autant de plaisir.
*Sur le plan mathématique, 1% bien sûr. Sur le plan psychologique, elle est bien plus importante semble-t'il. A mes débuts dans le milieu, mon rédacteur en chef de l'époque m'affirma: "ne mets surtout pas 90 % ou un autre pourcentage qui se termine par 0. On aura l'impression que tu as plus travaillé".

Trouvez un anagramme de Sonic


On ne présente plus Sonic le célèbre hérisson, mascotte de Sega. Après avoir vendu plus d'un million de cartouches de ses aventures, l'éditeur compte bien faire encore plus en profitant aujourd'hui du parc PC. Le but du jeu est on ne peut plus simple : il faut parcourir les écrans le plus rapidement possible et récolter le maximum d'anneaux dorées. Y'en a qui aiment, y'en a d'autres qui aiment pas (moi par exemple). Je ne m'étendrai donc pas sur l'intérêt mais plutôt sur la réalisation.

Le jeu ne fonctionne que sous Windaube 95. C'est pour votre bien qu'on vous a dit : "W95 est plug and play, vous insérez le CD dans le lecteur et ca roule". Las ! Le jeu refuse de fonctionner dans un autre mode graphique que le 256 couleurs. Votre nouvelle carte 3D et ses 16 millions de couleurs vous pouvez vous les foutre dans le cul... ou les reconfigurer. Et là, je met au défi celui qui a son PC depuis peu de le faire !

Tout ça, pour se retrouver avec une version moins bonne qu'il y a dix ans alors que vous avez maintenant une bête de course multimédia à une brique : les animations sont moins fluides et les graphismes plus pixélisés. En plus, on souffre régulièrement d'interruptions de l'action à cause de Vin d'eau. Y'en a qui se foutent vraiment de votre gueule ! Alors un conseil : pour le prix du logiciel (300 balles), achetez vous plutôt une Megadrive d'occase. C'est "Si con"...


Un PC pour les neuneux


Vous avez lu les livres "machin" pour les nuls, pour les débutants ou pour les experts. Attention, voici un nouveau niveau de connaissance : fille. Car en levant votre nez de cet écran de 15 pouces, vous découvrirez peut-être une superbe nana de 36 24 36 pouces en face de vous, tout aussi occupée devant le sien d'écran. Et, cette jolie fille ne vous a pas attendu pour apprendre à se servir d'un PC. Mais j'espère qu'elle n'a pas appris en lisant ce bouquin. Car, fille ou garçon, ce n'est pas un critère d'intelligence. Alors écrire un bouquin spécifique pour les filles ? Comme s'il fallait simplifier l'écriture pour qu'elles comprennent... Ce serait du foutage de gueule que cela ne m'étonnerait pas. Arghhh... du foutage de gueule au féminin. Une nouvelle attaque des éditeurs. Mais rassurez-vous mesdemoiselles Le Virus veille et est là pour vous défendre.

Entrecoupé de recette de cuisine, de blagues belges ringardes et de coup de fil d'un "pro" (un mec bien évidemment), ce livre machiste prend vraiment les femmes pour des demeurées. Guide d'achat périmé, vulgarisation du langage dans le mauvais sens du terme, ne tentez pas de l'offrir pour draguer, ce serait le retour direct à la gueule. Et pour finir, on trouve même un test à la Femme Actuelle : "Etes vous online ou offline". Ce livre serait écrit par des femmes. Merde, on est toujours trahi par les siens.

PS : Si je fais de la cuisine, promis, j'écris un bouquin. Signé : un mec.


Raideur au réveil


Lara Croft, la fille au short moulant et aux seins polygonés a envahi mes nuits. Je rêve de scènes torrides, j'imagine des mouvements lascifs et des courses à perdre haleine. Tomb Raider de Eidos (350 F) vous offre tout cela. Non ce n'est pas la dernière production de Zara Whites, mais un jeu d'action-réflexion-aventure mettant en scène une superbe créature, sorte d'Indiana Jones au féminin. Ca nous change de ces gros mâles poilus et puants... Tirer, courir, sauter, rouler-bouler, nager, abattre loups, ours et autres monstres, voilà quelques unes des tâches que vous effectuerez pour progresser à travers des cavernes très accidentées. Un système de caméra suit votre personnage à la façon d'Alone in the Dark. Les animations sont précises et fluides, les graphismes beaux et riches en couleurs malgré quelques bugs qui permettent parfois de passer la tête à travers les murs... Plus calme qu'un Doom, l'ambiance est plus feutrée, plus angoissante. Passages secrets, sauts de plates-formes et énigmes sont relayés par des combats trop rares et un peu trop simplistes à mon goût. En cas de mauvaise rencontre, pas besoin de viser : Lara s'en charge, sans prévenir. Le revolver dirigé vers la cible, il la suivra dans ses déplacements et il suffira de tirer pour toucher le monstre. Certaines énigmes sont un peu tordues, parfois il faudra recommencer le niveau pour une simple dalle ou un saut manqué. Je n'irai pas jusqu'à dire que ce jeu est indispensable, mais vous passerez un bon moment en compagnie de Lara.





Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien sur les réseaux sociaux !

Facebook
Twitter
Google+
LinkedIn

Vous pouvez aussi recopier librement son contenu ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Retour aux archives
Retour à l'accueil
[RSS]
Legal & cookies