ACBM - Le Virus Informatique qui vous défend !Retour à l'accueilLes brèvesLe magasinContacts Ecrire dans le virusListe de diffusionPetites annoncesLes concours



Paru dans Le Virus Informatique n°1
1997-02-01 00:00

Défense des consommateurs


Revendeurs, méfiez-vous ! Dorénavant, derrière chacun de vos clients se cache peut être un journaliste du Virus Informatique. Un seul crédo : la défense du consommateur !

ScoreGames perd des points dans notre estime


Le succès de la chaîne Score Games est insolent : pas un mois sans qu'un nouveau magasin ouvre ses portes. Il faut dire que la publicité est omniprésente et le slogan racoleur "Revendez achetez vos jeux neufs ou occasions 30 à 80 % moins cher !". Afin de vérifier ces dires, nous avons visité plusieurs de ces magasins en nous faisant passer pour d'anonymes clients.

Et bien, le slogan passablement simpliste mérite un savant décryptage. Il serait plus juste de dire "Revendez et achetez vos jeux d'occasion respectivement 80 et 30 % moins chers". Mais même là, on tombe dans la publicité mensongère : n'espérez pas "revendre" vos jeux contre des Pascal ou des Gustave Eiffel. Le vendeur trouvera toujours une excuse du genre "nous n'avons pas d'argent dans la caisse aujourd'hui" ou "nous ne reprenons plus les jeux sur cette machine". Finalement, seul l'échange est possible... et encore pas toujours. Ainsi, un des établissements (St Lazare) nous a refusé d'échanger un CD-I, y compris contre un autre CD-I ! Incompréhensible, d'autant plus que le magasin gagne bien sa vie sur ce genre d'opération : entre 30 et 50 % de la valeur du logiciel neuf.

Moins 80 % moins 20 % égalent ?

La procédure d'échange est simple. Après vérification de vos jeux (disque non rayé, boîte et notice indispensables) et de votre pièce d'identité, on vous établit un avoir valable sur le rayon occasion. Si vous préférez acheter un logiciel ou un matériel neuf, un abattement de 20 % sera appliqué sur votre avoir. Vous trouviez que - 80 % du prix neuf, c'était déjà léger ? Et bien, refaites le calcul maintenant... Si vous prenez à la fois de l'occasion et du neuf, l'abattement sera appliqué sur la totalité de votre facture. Petite astuce pour limiter la casse : établissez deux bons de reprise différents, un pour les occasions, un autre pour les neufs.

Pour établir le prix de reprise, les vendeurs se basent par rapport à un volumineux listing. Si votre logiciel est inconnu au bataillon - ça arrive plus souvent que vous le croyez - le prix de reprise sera établit de façon aléatoire. Disons, euh, 10 F...

Malgré un catalogue commun, les prix de ventes sont variables d'un magasins à l'autre : par exemple le prix moyen des Vidéo CD d'occasion se situe entre 99 et 129 F (contre 159 à 189 F neuf). Fort logiquement, les prix de reprise sont proportionnels, de 40 à 60 F. On préférera bien sûr les magasins les moins chers (St Michel), plus rentables au final.

Il y a mieux... ailleurs

Reprendre un jeu usagé est tout à fait louable. Un jeu qu'on a fini ne présente plus d'intérêt, le joueur acceptera certainement de débourser quelques francs pour vivre de nouvelles aventures. Mais d'autres magasins exploitent mieux ce filon en proposant des échanges pour un forfait fixe de 30 à 50 F (pour des logiciels d'un prix équivalent lorsqu'ils sont neufs). Cette solution se révèle à l'usage plus économique pour le client.

Pour finir, terminons sur une note agréable. L'accueil des Score Games est plutôt sympathique. Les vendeurs sont jeunes, passionnés et connaissent bien les produits. Ca change des Darty et consort... Mais la surveillance est parfois pesante : au cours de son enquête, l'un de nos journalistes a dénombré plus d'agents de sécurité que de clients (St Denis). Le service après vente n'appelle pas de remarques particulières. Nous avons acheté un disque rayé, celui-ci nous a été changé avec le sourire, sans la moindre discussion. Ouf !

Les magasins encouragent les pirates !


De nombreux magasins affichent sur leur vitrine un panneau "modification de votre PSX (PlayStation) en une heure : 350 F". Cette affiche innocente ne l'est pas autant qu'elle y paraît. Officiellement, la modification (soudure d'un nouveau composant) permet de jouer avec des disques d'origine asiatique, donc en avant première. Officieusement, elle permet aussi de jouer avec des disques piratés sur un simple PC (avec un graveur et les logiciel PSXCopy ou SnapShot).

Ne risque-t'on pas de la sorte de tuer la poule aux ¦ufs d'or ? En attendant que les magasins incriminés se recyclent dans la commercialisation de CD-R vierges, l'essentiel de leur chiffre d'affaire provient encore de la vente de jeux. Est-il judicieux de compromettre cet équilibre pour 350 F seulement ? Score Games n'est pas le seul magasin à proposer l'opération, loin s'en faut. Pour vous dissuader de l'opération, sachez que la modification entraîne la perte de la garantie Sony.

Hotline


Régulièrement, nous vous proposerons l'essai de l'assistance téléphonique aux utilisateurs - la hot line pour les initiés - d'un constructeur ou d'un éditeur.

Aide toi, Ciel ne t'aidera pas


Technicien chargé de la maintenance du parc informatique de quelques PME, c'était la deuxième fois en quelques jours que j'étais confronté au problème: impossible de récupérer les sauvegardes de sécurité effectuées avec le logiciel Ciel Compta (lire actualités). La hot-line ne m'a pas été d'un très grand secours...

  • La Hot Line: Ciel Bonjour.
  • Le Virus Informatique: Bonjour, j'ai un problème avec le logiciel Ciel Compta 7 sous Dos (NDT : je précise le numéro de licence). J'ai perdu le contenu du disque dur, j'ai donc réinstallé toutes les applications mais je n'arrive pas à restaurer ma comptabilité. J'obtiens le message "mauvaise version du Dos".
  • LHL: faites une copie du fichier Restore.exe qui se trouve dans le répertoire Compta5 et placez la dans le répertoire du Dos. Faites ensuite un Setver sur ce fichier en 6.20. (NDT : les commandes exactes à taper m'ont été indiquées à chaque fois)
  • LVI: la commande est acceptée mais j'obtiens un nouveau message "fichier introuvable".
  • LHL: il n'y a rien sur vos disquettes ? Vérifiez...
  • LVI: j'ai des fichiers Backup et Control.
  • LHL: avez-vous recréé le dossier dans le logiciel, avec le même nom qu'avant ?
  • LVI: je ne me souviens pas de ce nom...
  • LHL: c'est le nom de votre société (huit premiers caractères).
  • LVI: ça ne fonctionne pas. Je ne me souviens pas exactement sous quel nom il a été saisi. Il n'y a pas un autre moyen ?
  • LHL: c'est le seul moyen. Il ne retrouve pas le chemin d'accès.
  • LVI: merci quand même. Au revoir.

La solution existe pourtant. Il suffisait de taper la commande "Restore.exe" avec le paramètre "/s": Restore a: c: /s . C'est vrai, c'est une commande Dos mais l'erreur provient après tout de l'éditeur, non ? Et je ne suis sans doute pas le premier à y être confronté. N'y a t'il donc pas une base de connaissance pour répertorier les anomalies et surtout leurs solutions ? Que devais-je faire ? Retaper à la main toute la comptabilité ? Mon interlocuteur, bien que poli, ne se sentait nullement concerné par mon problème... J'espère pour lui que le logiciel Ciel Paye - probablement utilisé en interne - ne présente pas le même défaut.

  • Editeur : Ciel
  • Numéro de téléphone : à Paris
  • Prix : gratuit pour les utilisateurs référencés
  • Attente (3 essais) : inférieure à une minute




Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien sur les réseaux sociaux !

Facebook
Twitter
Google+
LinkedIn

Vous pouvez aussi recopier librement son contenu ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Retour aux archives
Retour à l'accueil
[RSS]
Legal & cookies