ACBM - Le Virus Informatique qui vous défend !Retour à l'accueilLes brèvesLe magasinContacts Ecrire dans le virusListe de diffusionPetites annoncesLes concours



Paru dans Le Virus Informatique n°1
1997-02-01 00:00

Téléchargez des images par radio !


En tournant le bouton de votre poste radio, sans doute avez-vous déjà entendu des séries de bips stridents, semblables au son émis par le lecteur de K7 d'un vieil ordinateur. Eh bien, il s'agit de données informatiques. Le montage décrit aujourd'hui permet pour moins de 100 F de récupérer sur votre PC ces fichiers : images météo, cartes des vents ou copies d'écran de télévisions étrangères... Tout un programme !

Avertissement

Un ordinateur c'est bien, mais s'en servir pour faire autre chose que de l'informatique, c'est encore mieux. Nous allons tenter dans cette page de vous faire découvrir de nouvelles activités. Pour cela, nous franchiront l'étroite frontière qui sépare l'informatique de l'électronique. Rassurez-vous, les montages décrits sont à la portée de tous ceux ayant quelques notions de niveau scolaire. Attention, la rédaction décline toute responsabilité concernant les problèmes pouvant survenir avec ces montages. Enfin, nous vous rappelons que tout appareil électronique doit être certifié conforme CEM par un organisme agréé avant d'être utilisé.

Ces fichiers sont émis au format fax par des émetteurs radio situés notamment en Angleterre, Allemagne, Chine ou CEI. En plus de l'interface décrite, vous aurez besoin bien sûr d'un poste radio muni des ondes courtes (de 3 à 30 Mhz) permettant la réception en BLU (Bande latérale unique) et équipée de préférence d'un afficheur numérique de fréquence. Vous aurez également besoin d'un logiciel qui interprétera les signaux reçus. Citons JV-FAX, SVFAX, SUPRA PC FAX disponibles pour certains en shareware. Nous avons utilisé pour ces tests JV-FAX, performant et simple d'emploi. Même si l'interface est rudimentaire et qu'elle nécessite une réception ayant un bon rapport signal/bruit, elle devrait suffire à faire vos premiers pas.

Des réglages minutieux

Une fois, votre montage monté et connecté entre PC et radio, la communication peut enfin commencer. Configurez et lancez JVFax puis commencez la recherche de fréquence sur votre poste de radio. Cette recherche se fait grâce aux fréquences connues, mais aussi à l'oreille. Avec un peu d'habitude vous reconnaîtrez les signaux morses ou Télétype et affinerez votre réglage à l'audition. Vous devrez voir apparaître sur votre écran, le spectre des signaux reçus par votre récepteur radio. Ce spectre est à centrer au mieux sur l'écran grâce aux réglages radio. Si tout se passe bien, le logiciel devrait détecter un signal de début d'image et commencer immédiatement le décodage et l'affichage de l'image reçue. Si rien ne se passe, vous pouvez lancer l'affichage manuellement en cours d'image. Ce qui apparaîtra à l'écran sera peut-être plus prêt de X-Files que de ce que vous espériez recevoir. En effet, de nombreux modes d'émission se concurrencent (Ham 288, NOAA, Ham Color, Wfax 576, etc) et si vous n'êtes pas dans le bon mode, l'image n'aura aucun sens. En plus de ces modes, il existe un autre paramètre important, le lpm. Ce nombre correspond aux anciens tours par minute qui définissait le temps de description d'une page. Si vous définissez un lpm trop faible, une ligne de l'image s'affichera sur plusieurs lignes de votre écran. Au contraire si le lpm est trop élevé, une ligne de votre écran contiendra plusieurs lignes de l'image. Bien entendu, dans ces deux cas, le résultat sera incompréhensible.


Envoyez-nous vos réceptions d'images, accompagnées de leurs fréquences et heures d'écoute. Les plus belles et les plus originales seront publiées ici.

Et l'image fût !

A l'écoute des bips bips de votre poste de radio, vous verrez s'afficher toutes sortes d'images provenant de plusieurs milliers de kilomètres. Ressemblant plus ou moins à des continents terrestres, votre première réception correcte sera une vrai victoire et provoquera un réel étonnement. Notez la fréquence, l'heure de réception, le mode et le nombre de lpm. Ils vous seront utiles lors d'une prochaine réception. Une fois le fonctionnement un peu près maîtrisé, les améliorations possibles sont nombreuses. Les plus efficaces sont au niveau de la réception radio : un meilleur réglage, une antenne extérieure, des conditions météo plus favorables amélioreront de beaucoup le résultat. De l'autre côté, notre interface est rudimentaire, des schémas plus évolués sont disponibles dans les lieux de rencontres de radioamateurs. De nouvelles versions des logiciels cités utilisent même les cartes sons comme interface (nous y reviendrons dans un prochain numéro). Attention également à la proximité de votre récepteur radio et de votre ordinateur. Balayage d'écran, scrutation du clavier, fréquence des bus, de la carte mère et du processeur sont autant de fréquences parasites qui brouillent la réception radio. Enfin, vous regretterez sûrement de ne pas pouvoir émettre de données selon ce moyen. Sachez que c'est possible mais il vous faudra un matériel plus complexe, plus onéreux et... une licence de radio-amateur.


L'interface de type Hamcom permet de convertir des signaux analogiques qui viendront de la radio en signaux numériques pour la prise série RS 232. Pour ceux que le fer à souder rebute, cherchez autour de vous, dans un club d'électronique par exemple, une âme charitable vous rendra bien ce service. Un kit de ce type est vendu par le Ref-Union, association française de radioamateur http://www.ref.tm.fr. Attention, son fonctionnement n'est pas garanti sur tous les PC - certains constructeurs ne respectant pas à la lettre la norme RS-232.


Nomenclature

Une prise audio

Une prise Subd 9 points

Une plaquette de câblage

C1=100 nanofarads

C2,C3=10 Microfarads 16 volts

D1,D2,D3,D4=1N4148

R1=47 Kilohms

U1=TL071 ou équivalent


Quelques fréquences
  • 3855 Hambourg LPM=120 Mod=576 Hub=400
  • 4782 Bracknell LPM=120 Mod=576 Hub=400
  • 7880 Hambourg LPM=120 Mod=576 Hub=400

Lisez attentivement les fichiers *.DOC accompagnant les logiciels, ils contiennent parfois des schémas d'interface plus évolués, des explications plus complètes et des listes de fréquences à jour.


Sylvain Cadet


Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien sur les réseaux sociaux !

Facebook
Twitter
Google+
LinkedIn


Retour aux archives
Retour à l'accueil
[RSS]
Legal & cookies