ACBM - Le Virus Informatique qui vous défend !Retour à l'accueilLes brèvesLe magasinContacts Ecrire dans le virusListe de diffusionPetites annoncesLes concours



Paru dans Le Virus Informatique n°1
1997-02-01 00:00

Puces et tiques


Des trous de cul rebouchent le trou de la Sécu

Bon, c'est vrai... La sécurité sociale se meurt de trop nombreuses lourdeurs administratives, d'une trop mauvaise volonté, etc. Alors que font Ces Messieurs ? Ces Messieurs nous disent : "vive la carte Vitale", une carte à puce pour remplacer le carnet de santé, les feuilles marron ou orange (pour les daltoniens) et la visite à la sécu. Mais pour ça, voilà, le toubib n'a qu'à s'acheter avant fin 1998 un ordinateur personnel, PC de préférence et portable pour les consultations à domicile. Dans le cas contraire, il devra payer des frais supplémentaires de gestion à la Caisse Primaire d'Assurance Maladie (environ 3 F par acte).

Bref, il faut un putain de pécé sous Merdoz avec un Zobiom dans le cul pour être homologué par l'Etat. D'ailleurs, Microsoft a compris le truc : illico presto, la société a mis sur le marché une suite Office Santé ! Pas de doute, on s'en va consolider un monopole de merde au mépris des Droits de l'Homme. Oui, réfléchissez: j'ai deux machines chez moi. Pas une seule sous Merdoz. Délibérément. Ma pauvre orthophoniste de femme doit-elle en acheter une troisième ? Pour information, la solution complète est évaluée à 25.000 F environ. Comment feront les centaines de généralistes indépendants qui gagnent à peine le SMIC ?

Il est étonnant que les médecins, surreprésentés à l'Assemblée et au Sénat n'aient pas réagit plus vivement contre ce projet. Ah ! Si les bureaucrates avaient attendu quelques mois de plus pour pondre leur rapport inepte... Peut-être auraient-ils proposé une application répartie, ne nécessitant rien d'autre qu'un lecteur de carte connecté à un économique Network Computer ? Pas de Bill
  

Du train, on persiflera trois fois

Depuis maintenant plus de trois ans, les usagers pestent contre le système de vente informatisé de la SNCF : de Socrate (c'est son nom) ou de Windows 95, difficile de dire lequel comporte le plus de bugs... A son tour, la Cour des comptes vient de rendre son rapport et les critiques fusent de toutes parts : prévision d'évolution du trafic surestimée, coût astronomique de 2,1 milliards de francs (plus du double de ce qui avait été initialement prévu), délai non respecté (vingt mois de retard), etc. Les magistrats reprochent également que la solution américaine Sabre ait été préférée à celle de l'Européen Amadeus. Trois longues années pour en arriver à des conclusions d'une banalité affligeante... D'ailleurs - question idiote - pourquoi ces réflexions n'ont elles pas été menées avant le début des travaux ?
  

Ne comptez pas sur Ciel Compta

Chargés de la comptabilité d'une petite entreprise, vous avez adopté Ciel Compta version 7 pour Dos ? Alors priez !
Oh, le logiciel n'est pas mauvais en lui même. Il remplit même parfaitement la fonction pour laquelle il est prévu. Vous, au courant des règles de sécurité élémentaires, vous effectuez régulièrement des copies de vos fichiers sur disquettes. Bref, tout va bien... jusqu'au jour où vous perdez "accidentellement" le contenu de votre disque dur. Non content d'avoir offert pour la sauvegarde des données les utilitaires peu performants Backup et Restore du Dos Microsoft (avec l'accord de ce dernier ?), l'éditeur Ciel a trouvé le moyen de faire une autre grave bourde : le fichier Backup est fourni en version 5, tandis que son compère Restore est présent dans sa 6ème version. Outre les inévitables problèmes d'incompatibilité entre ces deux versions - le format des archives traitées n'est pas tout à fait le même -, le premier ne fonctionne que sur un ordinateur muni du Dos 5.0 , le second 6.2 ! Résultat : de nombreux utilisateurs utilisant un Dos différent se sont vus dans l'impossibilité de restaurer la copie de sécurité. Un comble !

  
Des pirates ont violé Quake

Des pirates ont percé le serveur Internet de Crack dot Com, une société de jeux texane, malgré son firewall censé protégé contre ce genre d'intrusion (NDLR : on veut son nom !). Ils en ont profité pour dérober les codes sources de Quake (ID Software), du prochain Golgotha (CDC) et enfin de Abuse. Ensuite, ils se sont vantés de leurs exploits dans l'IRC #quake après avoir mis le listing de Quake à la portée de tous sur le Web de CDC. Les pirates se revendiquent du groupe FEH. Mais un responsable de l'ancien magazine du même nom nie tout lien avec cette affaire.

Les auteurs du crime seront sans doute faciles à retrouver : ils ont laissé intact le fichier d'historique des commandes utilisées lors de l'intrusion. Mais l'irréparable a déjà été commis et les conséquences financières pour ces deux sociétés seront très lourde : le moteur de Quake est évalué à plusieurs centaines de milliers de dollars. Les responsables d'ID tempèrent en affirmant qu'un produit basé illégalement sur cette technologie sera facile à repérer. Ceux de CDC s'inquiètent plutôt du sort réservé aux routines inédites et révolutionnaires contenues dans Golgotha.


Ce qui n'existe pas existe

Pour la première fois au monde, une oeuvre virtuelle a été mise aux enchères. Conçue par l'artiste Fred Forrest, elle a été adjugée 58 000 F par Me Jean-Claude Binoche. Les acheteurs sont Antoine Beaussant, président du Groupement des éditeurs de services télématiques et Bruno Chabannes, président de Globe Online. Le commissaire-priseur leur a remis le code secret permettant de visualiser "Parcelle/Réseau" prévue pour un affichage de 1 280 x 1 024 en 16 millions de couleurs. Le prix payé paraît peut être élevé. Mais il s'agit d'un joli coup de pub pour les acquéreurs, bien moins onéreux qu'une campagne traditionnelle.
 

France Telecom déconne

Christian L. vient de me montrer ses factures France Telecom. Pour la période du 1er mai au 30 juin, il était en voyage à l'étranger. Sa facture ne comprenait que l'abonnement et la consommation était de zéro unité. Total : 105,60 F TTC. De retour fin août, il a écopé pour la période du 1er juillet au 31 août d'une facture de 89,14 F TTC. Soit 16,46 F de moins alors qu'il a consommé 17 unités de plus. Maintenant, je comprends pourquoi France Telecom nous bassine avec une campagne publicitaire sur le thème "nous allons vous faire aimer l'an 2000". En l'an 2000, le programme de facturation se vautre complètement la gueule à cause du changement de siècle (NDLR : par abus de langage. Le vrai est en 2001) et les consommations téléphoniques deviennent gratuites pour tout le monde. Waouh !
 

Et en plus, elle est moche

Affiches, réclames à la télévision, elle est partout. Elle, c'est la nouvelle campagne de France Telecom "nous allons vous faire aimer l'an 2000". J'ai regardé une fois, j'ai re-regardé une seconde fois, puis une troisième. Encore et encore. Je n'ai toujours pas compris son message. Quelqu'un aurait-il l'amabilité de m'expliquer ? Signé : un con plus con que la normale. (NDRC : la preuve ? j'ai un lecteur CD-I).


Manque : En français dans le texte
Manque : Piège à cons




Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien sur les réseaux sociaux !

Facebook
Twitter
Google+
LinkedIn

Vous pouvez aussi recopier librement son contenu ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Retour aux archives
Retour à l'accueil
[RSS]
Legal & cookies