ACBM - Le Virus Informatique qui vous défend !Retour à l'accueilLes brèvesLe magasinContacts Ecrire dans le virusListe de diffusionPetites annoncesLes concours



Paru dans Le Virus Informatique n°1
1997-02-01 00:00

Puces et tiques


Bill Gates est-il le diable ?

Peu le savent mais Bill Gates est un diminutif de William Henry Gates III. Pourquoi III ? Car il s'agit tout simplement du troisième de la lignée. Afin d'éviter toute confusion avec d'autres membres de sa famille, nous devrions donc plus précisément parler de Bill Gates III. En remplaçant toutes les lettres de ce nom par les valeurs ASCII correspondantes, en additionnant le tout et sans oublier le III, nous obtenons : B I L L G A T E S 66+73+76+76+71+65+84+69+83+3, soit 666 !

Certains se demandaient comment Bill Gates faisait pour être si puissant. Simple coïncidence ? Ou le début d'un asservissement total de la race humaine? A vous de décider...

Deux mots pour finir : MS - DOS 6.21 77+83+45+68+79+83+32+54+46+50+49 = 666

WINDOWS 95 87+73+78+68+79+87+83+57+53+1 = 666

C.A.S.I.

 


Sega de plus en plus fort ?

Selon nos con frères de Consoles News, Sega préparerait une prothèse de copro' pour sa Saturn. Ce satellite qui s'insérerait dans le port cartouche devrait avoir pour mission de doper cette console dans la plus pure tradition de l'esprit sportif moderne. Hé ouais, un vrai remake de la 32X ! Après la bérézina vaseuse de cette dernière, comme du lecteur CD de l'époque, et la position inconfortable de la firme entre un Sony très dominateur et un Nintendo désormais gros outsider, on pourra peut-être bientôt entendre "Sega, c'est plus fort que quoi ?" ou "Sega, c'est plus fort sans toi !". Pour ma pomme, Sega, c'est plus fort que moi, mais je me marre !

 

Nom de code : 64X

L'overdrive (on va prendre un vocabulaire que tous les PC-istes comprennent bien) pour Saturn serait basé sur un processeur PowerPC 603e, celui même qui équipe la Pippin@world de Bandaï. C'est là que le bas blesse. On comprend pas ce que ferait une machine burnée avec 3 processeurs Risc (déjà chiants à programmer en parallèle) d'un quatrième larron, qui plus est archi dépassé. Vous avez déjà vu une Saturn fonctionner ? Vous avez déjà vu une Pippin ? Transformer une bête de course en escargot asthmatique, ce n'est pas un overdrive (quoique...) mais plutôt un émulateur !


La puissance d'un micro : c'est vous !

Depuis les débuts de l'informatique, les constructeurs passent leur temps à inventer de nouvelles générations de micros toujours plus véloces, toujours plus puissants. Cette recherche de puissance est justifiée dans le milieu professionnel pour les gros systèmes consommateurs de calculs : recherche, C.A.O., etc. Mais nous, que faisons nous de plus sur nos "petits" micros, qui ont maintenant la puissance des serveurs d'y a 3 ans et celles des minis d'y a 10 ans ? Tout le surplus de puissance a été absorbé pour notre plaisir. Le passage aux environnements graphiques a consommé les gains de puissance, a nécessité une augmentation de la mémoire de masse et a fait explosé toutes les limites. Rien n'est trop beau pour Windows : des écrans grands comme des télés, des affichages en 16 millions de couleurs que l'oeil ne distingue même pas, des cartes sons pour prévenir que l'impression est terminée. Tout ça pour mater des films de cul qu'on osait même pas regarder avec sa télé et son magnétoscope. Je suis toujours surpris de voir les gens s'émerveiller devant une vidéo sur ordinateur : ne sommes nous pas en train de réinventer la roue ?

Rappel des caractéristiques d'un ensemble télé/magnétoscope : 24 images/seconde, image grand écran, son stéréo, des millions de couleurs l'ensemble pour 3000 F avec la carte télé intégrée. Grands choix de films pour moins de 100 F. Utilisation intuitive : seulement deux boutons pour voir une fellation... Qui dit mieux ?

A votre avis quel était la puissance de calcul de la NASA au moment où l'homme a posé le pieds sur la lune ? Pas plus importante que votre poste bureautique d'aujourd'hui ! La seule différence, c'est la personne devant le clavier. Et nous, nous sommes toujours de simples utilisateurs limités par notre propre cerveau. Alors travaillez (avec) votre intelligence, apprenez à connaître et à optimiser votre système : vous découvrirez le plaisir de moucher n'importe quel possesseur de Pentium Pro avec un simple 486.


Les coréens veulent les plans du TO7

 

Avertissement

Afin de profiter des avantages fiscaux accordés aux revues traitant dans une large mesure de l'informa(tion poli)tique, nous avons décidé de changer l'orientation de notre magazine.

On ne l'apprendra à personne, Thomson Multimédia est sur le point d'être vendu au coréen Samsung pour la somme ridicule de 1 F. Selon Alain Juppé, la société ne vaudrait rien et, pire, serait un lourd fardeau pour l'Etat.

Alain, je me propose de racheter cette société non pas pour 10, ni pour 100 mais pour... mille francs ! Ainsi, Thomson restera français et l'Etat, que tu prétends défendre, gagnera mille fois plus d'argent. Quelle affaire ! Dans le cas où tu n'accepterais pas ma proposition, les (é)lecteurs pourraient en déduire que tu ne sais pas gérer l'argent de leurs impôts ou que tu caches quelque chose derrière la transaction avec les asiatiques...





Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien sur les réseaux sociaux !

Facebook
Twitter
Google+
LinkedIn

Vous pouvez aussi recopier librement son contenu ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Retour aux archives
Retour à l'accueil
[RSS]
Legal & cookies