ACBM - Le Virus Informatique qui vous défend !Retour à l'accueilLes brèvesLe magasinContacts Ecrire dans le virusListe de diffusionPetites annoncesLes concours



Paru dans Le Virus Informatique n°1
1997-02-01 00:00

Puces et tiques


Un Pentium à 208 MHz économique

Un de nos collaborateurs a réalisé un test surprenant. La carte mère Asustek T2P4 (dernière version) peut être portée à une fréquence de 75 MHz, voire même 83 Mhz (non documentée). Pourtant cette carte n'était pas certifiée compatible avec le Cyrix P200+. En effet, elle est bâtie autour d'un jeu de composants d'origine Intel que le fondeur texan refuse de certifier à plus de 66 MHz !

A 83 Mhz, un P133 Intel est reconnu comme un P208 et le bus PCI bat désormais au rythme de 41 MHz. Si certaines cartes d'extension refusent la manoeuvre (citons Adaptec), d'autres l'acceptent sans rechigner (Matrox si besoin en était). Voilà donc un moyen économique de booster votre PC. Mais attention ! La modification, réalisée à vos risques et périls, ne saurait engager la responsabilité de notre magazine.


Attention, danger !

Certains adaptateurs secteur externes livrés avec les portables Compaq Armada 4100 ou leurs socles d'extension possèdent un défaut au niveau des broches de connexion, pouvant entraîner chocs électriques et blessures graves. Si votre appareil porte la référence 217984-001 sur l'étiquette code barre, téléphonez sans plus tarder au 0800 90 61 77 (appel gratuit).


En panne

Selon certaines indiscrétions, la filiale française de Microsoft aurait connu un énorme plantage de son réseau interne au premier semestre 96. Tiens, les employés de Microsoft travaillent aussi avec Windows 95 ? !


DeviNETte

Quel est le point commun entre Dorothée (le Club Dorothée, &laqno;seule émission SuperNet»), le duo Chabot-Duhamel (Franchement), le marché boursier (Au Bout Du Compte) et le Soir 3 quotidien (liste non exhaustive) ?


Windows 95 est-il un virus ?

Voici ce qui caractérise un virus :

  • Ils se reproduisent rapidement. Windows aussi.
  • Ils accaparent des ressources importantes et ralentissent les systèmes. Comme Windows.
  • De temps en temps, ils portent atteinte à votre disque dur. Windows également.
  • Les virus sont habituellement transmis, à l'insu de l'utilisateur, en même temps que des programmes et des systèmes de qualité. Encore une fois, comme Windows.
  • Les virus laissent parfois penser à l'utilisateur que son micro est trop lent, ce qui l'amène à en acheter un plus rapide. Idem avec Windows.

Jusque là on pourrait croire que Windows est un virus. Mais, il y a des différences fondamentales : les virus sont toujours bien supportés par leurs auteurs, ils fonctionnent sur la plupart des machines, leur code est rapide, compact et efficace, et avec le temps, ils tendent à devenir de plus en plus perfectionnés.

En conclusion, Windows n'est pas un virus. C'est un bug.

C.A.S.I.


Alors que je tape cet article sous Word 7, le correcteur orthographique m'annonce que Word est une faute. Je suis d'accord. Il considère également Windows comme une faute. Je suis encore d'accord. Mais il ne bronche pas sur Microsoft. Alors là, je dis pas d'accord du tout !


Le disque est rayé

Pour accélérer le passage du vinyle au disque laser, les bonimenteurs du marketing nous avaient assuré que ce nouveau support était inusable. Quelques années plus tard, vos CD-Audio sautent comme au bon vieux temps des 45 tours et vos premiers CD-Rom sont devenus illisibles pour votre lecteur 12x. Grâce à un brevet allemand, la société ECD vous permettra de leur donner une seconde jeunesse. La réparation ne nécessite pas de connaissances spéciales : les rayures légères et autres traces sont enlevées par ponçage et polissage. Le kit peut réparer jusqu'à douze disques pour 120 F environ.

Hors la loi

Selon la Commission Européenne, Microsoft violerait la loi communautaire sur la concurrence. En effet, l'éditeur facture sa suite bureautique Office entre 70 et 80$ à quelques spécialistes de la vente directe (Dell, Gateway...) contre plus du double aux autres constructeurs. Cette violation pourrait être punie d'une amende d'un montant de 10% des ventes.

Pentium : un nouveau bug ?

Le problème concerne en fait la nouvelle mouture des processeurs Pentium et Pentium Pro, les versions MMX, possédant un jeu d'instructions étendu pour la gestion du multimédia. L'appel simultané aux fonctions multimédia et aux fonctions de calcul en virgule flottante entraîne une chute dramatique des performances et pourrait même engendrer des erreurs de calcul. Pour éviter de telles déconvenues, il suffit de sélectionner le mode calcul ou MMX. Cette opération prend 50 tours d'horloge, soit quelques millionièmes de seconde seulement.

Cette information figure dans la documentation technique à l'attention des éditeurs de logiciels. On ne comprend pas que ces processeurs n'étant pas encore disponibles au public, la société Intel n'ait pas décidé de corriger ce problème quitte à repousser leur sortie une nouvelle fois.

Pour un poignet, des dollars.

Plusieurs centaines de secrétaires avaient déjà tenté - en vain - leur chance. Cette fois, c'est la bonne. Le constructeur Digital a été condamné par un tribunal américain à payer plus de 5 millions de dollars de dommages-intérêts à une employée de bureau. Motif : le clavier qu'elle utilisait était selon elle la cause de son syndrome du canal carpien. Aïe ! Ca y est, en tapant cet article, moi aussi je me suis fait mal...





Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien sur les réseaux sociaux !

Facebook
Twitter
Google+
LinkedIn

Vous pouvez aussi recopier librement son contenu ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Retour aux archives
Retour à l'accueil
[RSS]
Legal & cookies