ACBM - Le Virus Informatique qui vous défend !Retour à l'accueilLes brèvesLe magasinContacts Ecrire dans le virusListe de diffusionPetites annoncesLes concours



Paru dans Le Virus Informatique n°27
2016-02-17 08:53
CR

Pirates Mag relancé par des religieux catholiques


Publication rebelle qui a fait plusieurs révélations pour défendre les citoyens et consommateurs depuis 1998, Pirates Magazine est une marque déposée par notre éditeur pour plusieurs genres de produits, dont ceux de l'imprimerie et des services télématiques (Internet). Elle est associée à un logo Pirates Mag, appellation usuelle de notre publication. Quelle surprise de découvrir qu'un nouveau Pirates Mag, en français, est en vente et que sa publicité sur Internet est en train d'effacer les traces du nôtre, alors que nous travaillons à son relancement sous forme imprimée (vous avez un bel avant-goût avec notre enquête sur les failles de sécurité des bibliothèques que le contribuable va devoir faire corriger, p. 14). Un retour rendu bien plus difficile du coup.
Nous avons déjà été victimes de contrefaçons dans le passé, réalisées par des groupuscules malhonnêtes. Le Pirates Mag en question est lui vendu par les éditions Milan, filiale de Bayard, 5e plus gros groupe de presse en France (La Croix, Notre Temps, Pomme d'Api...), appartenant à la congrégation catholique Les Augustins de l'Assomption. Pensant au départ qu'il s'agissait d'une erreur d'inattention, nous leur avons proposé de discuter afin de trouver une solution qui ne coûte rien à personne et permet à notre Pirates Mag' de revenir dans des conditions normales, mais ces gens qui ont refusé tout entretien nous imposent de traiter avec leurs avocats et, très (très) riches, ils ont les moyens de nous mettre des bâtons dans les roues pendant plusieurs années devant les tribunaux.
Des personnes hypocrites diraient que leur Pirates Mag est un livre (un livre, ce n'est pas de l'imprimerie ? Et pourquoi utiliser le diminutif « mag » de « magazine » dans son titre ?), qu'il traite des pirates sur les bateaux et est destiné à des enfants (en quoi un contenu fade évite une confusion avec un produit portant le même nom ?), etc. Dans sa présentation commerciale, Milan écrit d'ailleurs : « Des reportages, du vécu, de l'humour ! Un magazine souvent imité jamais égalé. » Un slogan proche de ceux que nous utilisions à une époque, et vu qu'il s'agit de son premier numéro, il est évident qu'il n'a pas pu être l'objet d'imitation, mais qu'il cherche uniquement à jouer sur la confusion avec un autre plus ancien pour se vendre. Inutile de suivre le Pèlerinage National à Lourdes en espérant un miracle pour trouver une solution : c'est la même congrégation qui l'organise ! Prions mes frères et mes soeurs pour que Dieu pardonne ces personnes prêtres à tout pour gagner de l'argent...



Nick Larsen


Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien sur les réseaux sociaux !

Facebook
Twitter
Google+
LinkedIn

Vous pouvez aussi recopier librement son contenu ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

Retour aux archives
Retour à l'accueil
[RSS]
Legal & cookies