Comment nous avons perdu 230 euros chez CJ Affiliate (Conversant)

[accueil]  [menu]  [marions-nous !]  [chercher]


2018-04-18 13:38

Petit compte rendu des Tallinn GameDev Days 2018



La 6e édition de la conférence GameDev Days 2018 de Tallinn vient de fermer ses portes. L’évènement baltique consacré au développement de jeux vidéo continue de prendre de l’ampleur.

Au départ, il s’agissait d’un évènement monté par des étudiants dans les locaux de l’université. Puis, le succès aidant, il est passé dans un hôtel, puis un autre, devenant public au passage. Cette fois, il prend place dans ce qui est l’endroit de référence de la capitale estonienne pour les manifestations diverses, l’impressionnant Kultuurikatel. Il fallait plus de place pour accueillir les 600 exposants espérés (contre 500 l’année dernière). Le programme est aussi plus chargé : cette fois, ce ne sont plus deux séries de présentations qui ont lieu en parallèle, mais trois. Suffisament crédible pour que ce soit désormais le ministre de la culture local, Indrek Saar, qui vienne donner la conférence d’inauguration. Le jeu vidéo est devenu économiquement important pour le pays puisque le nombre de sociétés spécialisées explose : il y en a 80, contre un vingtaine il y a quelques années. L'Estonie veut, peut-être, s’inspirer de la Finlande voisine, où - il a été dit lors de la conférence - que le jeu vidéo représente plus d’argent généré que le secteur financier ! Rappelons que la conférence est organisée par Creative Mobile, dont ce n’est pas le métier principal, puisqu’il s’agit d’une société de développement et d’édition de jeux vidéo, à qui l’on doit notamment le récent jeu mobile utilisant la licence de la série télévisée X-Files.
Le niveau des présentations est plutôt élevé, avec des bouts de code projetés sur grand écran et analysés. Surprise : il y a plus de femmes qu’habituellement parmi les allées (dans le public, mais aussi surtout l’organisation de l’évènement). Si les conférences sont en anglais, le russe est parfois indispensable pour échanger avec le public. Les visiteurs viennent essentiellement de Russie, de Finlande et des autres pays proches, mais on voit de plus en plus de visiteurs ayant fait un voyage plus long : Allemands, Italiens, Chinois…
En dehors des salles de conférences, quelques sociétés font découvrir leurs outils de développement sur leur stand, d’autres recrutent. Le tableau destiné aux offres d’emploi a été rapidement saturé ! Les développeurs indépendants sont plus nombreux que l’année précédente à avoir une table pour présenter leurs créations. L’évènement est l’occasion de prendre la température du marché. Manque de moyens obligent, les plates-formes de prédilection sont, toujours, les jeux mobiles et les jeux pour PC, mais dans les deux cas les marchés sont saturés de nouveautés. Nous avons rencontré plusieurs développeurs déçus des ventes de jeux ambitieux ayant nécessité des années de travail, mais qui ne renoncent pas à vouloir vivre de leur passion. Certains cherchent à aller sur le marché du jeu en réalité virtuelle, même s’il n’est que de taille réduite pour le moment. Enfin, nous avons vu des jeux en cours de développement pour consoles, notamment Nintendo Switch, pas encore annoncés.











Vous aimez cette page ? Partagez-en le lien !

Facebook
Twitter
Google+
LinkedIn
Reddit

Vous pouvez recopier librement le contenu de cette page ailleurs (en indiquant le lien de cette page), mais sans le modifier ni en faire un usage commercial. Ce contenu est sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.
Creative Commons License

[homepage] [RSS] [archives]
[contact & legal & cookies] [since 1997]